Je suis Charlie

J'ai été sidérée, véritablement sidérée par ces événements. Véritablement peinée. Et en colère de devoir en parler à mes filles.

La douce insoucience de ma Chloé, qui n'a pas dix ans, a été ébranlée. Elle me demande si ce sera toujours comme ça " il y aura toujours des moments tristes?"

Et ma Léa, 12 ans, qui comprend qu'il se passe quelque chose de grave mais qui a envie de revenir à sa vie, très vite.

Elles sont peinées par mes larmes.

Alors, j'essaie d'expliquer mais c'est compliqué.

Alors, nous avons décidé de les emmener à la marche républicaine pour qu'elles voient qu'on n'a pas peur, qu'il faut soutenir les victimes et la liberté.

Il a fallu expliquer ce qu'est une manifestation, je me suis servie de la "marche des droits civiques", elles voulaient savoir si il y avait des marches pour des événements joyeux, je n'ai pu leur répondre que c'était plus rare mais qu'il y avait eu la victoire de l'équipe de France en 1998, bref que les gens se rassemblaient pour être ensemble et partager quelque chose.

Je suis Charlie

Dès la 1ère station de la ligne, la rame de métro est pleine... Nous prenons tout de suite l'ampleur de l'évènement. Les quais sont bondés comme jamais, les gens ne peuvent pas monter...

Nous sommes obligés de descendre à la station Sentier, soit plusieurs stations avant République.

Dès la sortie, les rues sont pleines de manifestants, elles n'ont pas été interdites aux voitures. Certaines sont coincées par la foule. 

 

 

Je suis Charlie

Les filles sont impressionnées (et nous aussi), les gens sont calmes, se sourient. Nous discutons avec nos voisins car nous n'avançons pas.

Par moment, une vague d'applaudissements arrive de loin, cela fait un bruit de pluie très forte qui arrive sur nous. La Marseillaise résonne...

 

Je suis Charlie
Je suis Charlie

Des drapeaux flottent, beaucoup de gens arborent des caricatures, des crayons, des panneaux "je suis Charlie"...

 

Au bout d'une heure trente, nous avons parcouru à peu près 1km. Nous renonçons à aller jusqu'à la place de la République que nous souhaitions montrer à nos filles pour pouvoir leur expliquer ce symbole.

Ce n'est pas grave, je crois que le moment était important, j'espère qu'elles s'en souviendront.

 

Je suis Charlie
Retour à l'accueil